Quand le Deep Learning révolutionne l’intelligence artificielle

31 mars 2016

L’intelligence artificielle qui vient de battre un champion du jeu de go a été développée grâce à une technique révolutionnaire : le Deep Learning. Au-delà de ce jeu, cette technique pourrait s’appliquer à bien d’autres applications, à commencer par les logiciels de reconnaissance vocale pour les rendre beaucoup plus pertinents.

Un grand pas pour l’intelligence artificielle

Quel progrès pour l’intelligence artificielle ! Après avoir battu Garry Kasparov aux échecs il y a maintenant 20 ans (programme Deep Blue d'IBM), la machine vient de franchir une nouvelle étape avec l’AlphaGo de Google en devenant championne mondiale du go.

La performance est de taille : en effet, jusqu’à présent, les programmes d’intelligence artificielle étaient capables de calculer tous les coups possibles d’un joueur d’échecs mais pas de décoder toutes les combinaisons d’un jeu autrement plus complexe comme le go.

Le Deep Learning : apprendre aux robots à …apprendre

La clé du succès tient en deux mots : Deep Learning. Cette technique consiste à entrainer l’ordinateur à apprendre « comme un humain ». Autrement dit, plutôt que de calculer toutes les positions envisageables dans un jeu et de jouer le meilleur coup possible, la machine va jouer des milliers de parties et apprendre à développer ses propres stratégies de manière autonome. Et plus la machine s’entraîne, plus elle devient forte !

Une révolution pour la reconnaissance vocale

Au-delà du jeu, la révolution du Deep Learning touche bien d’autres applications, comme celle de la reconnaissance vocale. Pour l’instant, les assistants personnels Siri, Google Now ou Cortana répondent plus ou moins bien à nos sollicitations. La pertinence de leurs réponses dépend de ce que les développeurs ont anticipé en termes de questions/ réponses. Avec forcément des déceptions lorsque votre assistant vocal ne vous comprend pas et se contente de vous renvoyer vers les résultats d’une recherche sur Internet.

Vers des services automatisés toujours plus intelligents

Lorsque tous les assistants personnels s’appuieront sur le Deep Learning, ils deviendront alors beaucoup plus pertinents. Ce progrès est à portée de main. La Google Car qui se conduit toute seule repose déjà sur ce type de programme d’intelligence artificielle, et au-delà, il est facile d’imaginer toutes les autres applications possibles, comme la traduction intelligente, les services de hotlines et d’assistance client, le diagnotic médical, la formation en ligne, etc.

Cette révolution de l’intelligence artificielle suscite aussi des peurs, certains craignant que la machine puisse un jour surpasser l’homme… Le Deep Learning n’a donc pas fini de faire parler de lui !

La Rédaction Business Lounge

mis à jour le 31/03/2016
envoyer cette page à un collaborateur   envoyer cette page à un collaborateur
> newsletter


> fermer
> à lire également